Entre poésie et haikus

Entre poésie et haikus

Grégoire Fratacci répond à nos questions, suite à la sortie de son livre Sensual'Été.

 

D’après nos informations, votre livre est tout récent puisqu’il date à peine de cet été, et vous avez déjà un éditeur et des contacts. A-t-il été facile pour vous de trouver un éditeur en écrivant de la poésie ou aviez-vous déjà entrepris des démarches dès le début de l’écriture ?

Dès l'écriture et la conception de Sensual'Été, je n’avais qu'une seule idée en tête, promouvoir en priorité mon livre sous forme d'ebook. En espérant intéresser un éditeur par la suite pour sa version papier. Et finalement, au fil des contacts, j’ai opté pour l’auto-édition qui me permettait de faire connaître mon livre sous ses deux versions.

Et j'ai eu raison de croire en ma chance. En effet, aujourd'hui, je suis très heureux de vous dire qu’un éditeur (www.lysbleueditions.com) a accepté de promouvoir Sensual'Été pour le plaisir du plus grand nombre.

 

 

 

Vous évoluez dans le milieu de la finance, comment passe-t-on de la finance à la poésie ?

J'ai toujours eu la fibre artistique. Et toujours eu l'envie d'écrire. Je suis entré dans le monde de la finance par raison en gardant toujours à l'esprit ce goût pour l'écriture. Et puis, j’ai rencontré il y a peu de temps un artiste, Fabrizio Peco, qui m'a mis au défi d'écrire. Et J’ai saisi ma chance et mis tout en œuvre pour aller au bout de mes rêves.

 

 

 

Combien de temps de préparation a nécessité ce premier recueil ?

Sensual'Été a été écrit assez vite, le temps d'un été. Ensuite, cela m'a pris une année pour en finaliser sa conception, trouver en Solenne Zona, mon illustratrice, la personne qui a su, par la qualité de ses dessins, illuminer mes textes. J'ai vraiment adoré travailler avec elle.

 

 

 

Vos textes sont entre poésie et haikus, comment les qualifiez-vous ?

J'ai toujours aimé la musicalité des mots, et des textes. Je suis tombé dedans très tôt en dévorant l'œuvre intégrale de Prévert. Depuis, je n'ai jamais cessé de m'y intéresser et de développer mon propre mode d'écriture. Mes textes correspondent plutôt à des instants de vie dont j'essaie de retranscrire l'ambiance du mieux possible.

 

 

 

Après cette première expérience, pensez-vous poursuivre dans cette voie et mettre en œuvre d’autres recueils ?

J'avoue que je souhaite absolument poursuivre sur cette voie. L'écriture me plait vraiment beaucoup. Et d'autres œuvres verront le jour très prochainement, je vous le promets. J'ai d'ailleurs d'autres projets en tête. Mais tout d'abord, je veux que Sensual'Été connaisse tout le succès qu'il mérite. Ensuite, je me ferai une joie de vous présenter mes prochaines créations.

 

 

 

Comment écrivez-vous ces jolis textes ? Dans des moments de calme, dans une période de vacances ou à n’importe quel moment de la journée ?

Ces textes ont été pour la plupart écrits le temps d'un été en vacances, en essayant de capturer et de retranscrire du mieux possible les scènes et les instants qui m'ont beaucoup amusés.

Je peux écrire n'importe où, j'ai juste besoin de me sentir à l'aise au milieu de l'effervescence qui m'entoure. En fait, j’écris très peu dans le calme absolu. J'ai toujours besoin de me sentir entouré pour laisser jaillir toute ma créativité. Ensuite, je reprends mes notes et les améliore comme il se doit.

 

 

 

Vous pouvez ajouter tout ce que bon vous semble qui pourrait intéresser nos lecteurs — merci

J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à écrire ce livre, et à transmettre à mes lecteurs ces délicieux instants de vie. Et j'espère que mes lecteurs en auront tout autant en le découvrant et le lisant.

Et je vous dis à très vite pour la suite.

Entre poésie et haikus
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog