Pascale Koethe en interview

Pascale Koethe en interview

 

 

Pour la sortie de son nouveau roman, "Emmène-moi", Pascale Koethe a bien voulu répondre à nos questions :

 

 

 

Écrivez-vous par passion, par envie, ou pour une autre raison ?

 

 

 

 

Je suis une passionnée de lecture. J'aime lire pour me détendre, mais l’écriture est plus un exutoire. Écrire quand ça va mal, quand tout paraît insurmontable est une vraie thérapie pour moi. À chaque moment difficile de ma vie, écrire a été pour moi indispensable et m'a permis de garder le cap. Écrire me détends, me soulage plus qu'une passion cela ressemble à une drogue.

 

 

 

 

Selon vous, quels sont les avantages/inconvénients du métier d'auteur ?

 

 

 

 

Écrire demande du temps, beaucoup de temps. Lorsque l'on a déjà un travail et des enfants, on écrit entre 22h et 1h du matin alors qu’on aimerait y passer la journée. En faire mon métier …, j'en rêve. C’est tellement merveilleux de créer un univers, une histoire. Quand j'écris, je pense toute la journée à mon histoire. Je me note des petites choses auxquelles j’ai pensé pour ne pas les oublier le soir venu. Cela doit être merveilleux de pouvoir consacrer des journées entières à l’écriture. Malheureusement très peu d'auteurs peuvent vivre de ce travail.

 

 

 

 

Consacrez-vous beaucoup de temps à l'écriture ?

 

 

 

 

Le maximum que je peux. Mais avec 2 enfants et un travail, cela se résume à écrire la nuit.

 

 

 

 

 

Votre livre préféré (de vous, ou d'un autre auteur) ?

 

 

 

 

La saga qui m'a fait aimer les livres est Harry Potter que je lis encore régulièrement.

Mais mon inspiration vient de tous les livres de Guillaume MUSSO. Son premier roman "Et après…" a été une révélation pour moi. Il mérite vraiment sa place d'auteur français le plus lu. J'ai adoré chacun de ses livres.

 

 

 

 

D'où vous vient l'inspiration ?

 

 

 

 

Je suis très observatrice et à l’écoute de ce qui m’entoure. Je me pose beaucoup de questions sur le sens de la vie, sur les choix que l'on fait. Je suis une grande philosophe..., "rires" cela m’inspire au quotidien. J'aime placer mes personnages dans des situations que l'on a tous rencontrées et les faire évoluer. Mon inspiration vient de la vie qui m'entoure. Cela va du rire de mes enfants à une conversation entre copines jusqu'au regard malsain d'une femme qui me jugera au détour d'une rue.

 

 

 

 

 

En combien de temps avez-vous écrit votre plus gros ouvrage ?

 

 

 

 

Mon premier roman publié, je l'ai écrit en huit mois. Si je n’avais pas eu besoin de dormir, je l'aurai écrit bien plus vite, "rires".

 

 

 

 

 

Comment choisissez-vous votre couverture ?

 

 

 

 

La couverture est très importante. Je voulais qu'elle reflète l’idée principale de l'histoire sans trop en dévoiler.

 

 

 

 

 

Pourriez-vous reprendre l'écriture plus tard si vous arrêtiez maintenant ?

 

 

 

Écrire est un besoin vital. Je pense qu'un auteur ne peut s’arrêter vraiment d’écrire. Comme une drogue, une fois qu'on est tombé dedans il est difficile d'en sortir.

 

 

 

 

 

Quels sont vos futurs projets ?

 

 

 

Je suis en pleine écriture. Une nouvelle histoire différente de mon premier roman, mais qui s'en rapproche de par son style.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog