Olivia Quetier se confie à propos de son roman.

"Tim au coeur d'or" d'Olivia Quetier

"Tim au coeur d'or" d'Olivia Quetier

Olivia Quetier a bien voulu répondre à notre question suite à la sortie de son livre : « Tim au cœur d’or »

 

 

 

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ce type de livre ?

 

 

 

 

J’ai voulu dans ce roman parler de ce moment d’adolescence où la vie peut basculer d’un côté ou d’un autre selon l’orientation scolaire qu’on prend, mais aussi, et surtout selon les rencontres qui se révéleront importantes dans notre vie.

Je suis partie d’un élément biographique qui était mon propre échec scolaire et ce moment où j’ai réalisé que ce n’était pas une fatalité et que j’avais mon destin entre mes mains. J’ai voulu écrire une histoire qui ouvre sur cette possibilité de choisir sa vie malgré les poids que l’on traîne parfois déjà si lourdement à 15 ans.

Ce livre est un roman psychologique qui nous permet de suivre le parcours d’un jeune homme, Timothé sur deux périodes de sa vie que sont l’adolescence et la maturité. J’ai voulu écrire un roman qui décrive le portrait d’un individu qui cherche sa voie, sa place et passe sa vie à se mettre au service de son désir. Timothé est passionné par le dessin, la peinture, l’expression artistique.  Il trouvera chez ses proches, ses parents, ses amours, ses amis, son fils, un soutien, une force qui l’aide à avancer. Ce roman est aussi l’occasion de dépeindre comment le milieu social dont on est issu ne détermine pas forcément notre vie. Timothé nous prouve que nous pouvons redistribuer les cartes et nous autoriser à nous approcher de nos désirs et de nos rêves.

J’ai rêvé longtemps d’écrire une fiction sans me lancer dans l’aventure avant ce premier roman « Tim au cœur d’or ». Psychologue et psychanalyste, longtemps passionnée de théâtre, je m’investis à présent, et ce depuis 2016 dans l’écriture. Je cherche à témoigner de chemins de vie et à accompagner mes personnages dans la réalisation de leur désir et dans leur recherche de liberté. Timothé est un personnage qui a eu ce qu’on peut appeler une enfance difficile, mais il y a puisé également énormément de force, il se bat pour trouver sa place dans sa famille, dans la société. Dans un second roman « Anouk » qui va sortir en début d’année, je relate le parcours d’une femme qui disparaît volontairement et je cherche également dans ce roman à témoigner de la force que l’on peut déployer pour s’affranchir de chaînes parfois invisibles qui nous empêchent de nous réaliser.

Dans mon métier de psychologue, j’entends chaque jour le parcours de personnes qui se battent pour exister, pour trouver leur voie, définir le sens de leur vie, je souhaite que mes romans témoignent de cette capacité qu’a l’homme de toujours avancer. Je choisis pour cela de mettre en action des personnages blessés par la vie. Les personnages secondaires de mes romans sont de réels appuis pour les héros de mes histoires, comme certaines rencontres le sont dans notre vie.

En tant que lectrice je me suis beaucoup nourri d’auteurs comme Zola, Hugo, et d’écrivains plus contemporains comme Olivier Adam ou Tanguy Viel, qui tous mêlent ce cheminement individuel de leurs personnages et le milieu social qui les a vu naître et grandir et qui parfois les emprisonne.

« Tim au cœur d’or » est un roman qui mêle de nombreux sujets. Cette période d’adolescence, où nous devons partir à la découverte de qui nous sommes, choisir un chemin. Timothé se rend compte à 16 ans qu’il peut décider de sa vie, se dégager d’un chemin tracé par d’autres. C’est un roman sur les sentiments amoureux et amicaux également. Timothé est porté par de grandes amitiés, et par deux grandes histoires d’amour. Il se laisse imprégner par le monde de l’autre, on l’écoute, on l’aide, on l’aime . Il garde son cap, n’abandonnant jamais son désir de devenir artiste-peintre. C’est également un roman qui parle des relations familiales, des enjeux transgénérationnels. Que porte-t-on de l’histoire de nos parents ? Le chemin de mon personnage est aussi celui de sa recherche identitaire. Qui sont ses parents ? De quoi souffre sa mère ? Pourquoi son père est-il si silencieux ? Timothé doit trouver sa place dans cette famille-là. Ce livre montre ce chemin, celui d’une vie puisque nous suivons Timothé à l’adolescence et à l’aube de ses 40 ans.

La seconde partie de « Tim au cœur d’or » nous permet en effet de retrouver Timothé vingt ans plus tard, l’idée étant de questionner ce que deviennent nos rêves d’adolescents, mais aussi de montrer comment les problématiques familiales continuent à se jouer tout au long de la vie, si l’on n’y prend garde.

 

 

Pour découvrir son ouvrage :

https://www.lysbleueditions.com/produit/tim-au-coeur-dor/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog